mercredi 3 juin 2015

Cabinet « au singe », après 1683, estampe. Versailles,

Fig. 10 : Cabinet « au singe », après 1683, estampe. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, MV 9614.

© RMN-Grand Palais (Château de Versailles)



 Une des deux estampes qui sont les seuls tirages connus de cuivres représentant les deux célèbres cabinets réalisés pour Louis XIV à l’atelier des Gobelins par l’ébéniste Domenico Cucci. Achevés probablement en 1682, ils sont aujourd’hui conservés dans les collections du duc de Northumberland. Ils furent les derniers grands meubles de ce type commandés par Louis XIV. Ces estampes donnent également une image de l’état d’origine des cabinets, avant les interventions réalisées en Angleterre dans les années 1820 lors de leur acquisition par le duc de Northumberland. :

                              


 "Deux très grands cabinets d’ébeine, ornés dans le milieu d’un portique enrichy de deux tableaux de pierres de relief manière de Florence, entre deux Termes de cuivre doré, dont les chapiteaux sont d’ordre corinthe ; aux costez dudit portique, de quatre pilastres de marbre dont les bases et chapiteaux sont pareillement de cuivre doré d’ordre corinthe ; au-dessus, d’une attique au milieu de laquelle sont les chiffres du Roy de cuivre doré dans une bordure ronde aussy de cuivre doré, cizelée de fueüilles de laurier, sur la corniche, de trophées d’armes et de six vazes de cuivre doré, et, sur toutte la face, de douze autres tableaux de pierres de rapport, aussy manière de Florence, faits aux Gobelins, représentans des paysages, fleurs et oyseaux et animaux enfermez dans des moulures et ornemens de cuivre doré, portés sur un pied de bois doré, sculpé de pieds de bœuf et de festons ; lesdits cabinets haults, avec leur pied, de 7 pieds 5 pouces [2,38 m], larges de 5 pieds 4 pouces [1,70 m], sur 1 pied ½ [0,48 m] de profondeur"




Ils furent acquis par Lemaignan marchand-mercier pour la somme importante de 3.201 livres, qui miracle ne les dépeça pas, mais les vendit à un collectionneur non identifié et plus tard en 1824 ils furent acquis par le duc de Northuberland. pour la somme de 2000 livres.


musée national des châteaux de Versailles et de Trianon,  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire