dimanche 22 septembre 2013

Console Miroir par Bellangé

 

UNE CONSOLE ET SON MIROIR AU CHIFFRE DU DUC FERDINAND-PHILIPPE D’ORLEANS
Une console et son miroir en marqueterie de laiton et ébène, bronze ciselé et doré, améthyste et cornaline au chiffre du duc Ferdinand-Philipe d’Orléans (1810-1842).
La marqueterie de laiton et d’étain sur fond d’ébène à décor d’enroulements et volutes de feuilles d’acanthe.
Le fond de la console est décoré d’un médaillon central surélevé en ébène reprenant le décor général du meuble.
La base est plaquée d’ébène.
Décor de perles de cornaline, et cabochons en améthyste.
Ornementation de bronze ciselé et doré comme les masques d’animaux, les frises de cordes, de perles, les encadrements, ….
Dessus de marbre vert veiné blanc.
La console et le miroir sont ornés du chiffre du duc d’Orleans, sommé de la couronne ducale soutenue par deux angelots.
Epoque : Paris, circa 1835-1839
Attribué : à Louis-Alexandre Bellangé (né après 1797)
Le duc Ferdinand-Philipe d’Orléans (1810-1842)
Le duc Ferdinand-Philipe d’Orléans, prince royal et fils aîné de Louis-Philippe habitait au palais des Tuileries dans le Pavillon de Marsan. Toujours à la pointe de la recherche des réalisations artistiques, le duc fit activement participer la famille Bellangé dans le vaste programme de redécoration des Tuileries entre 1834 et 1840. Le Duc acheta plusieurs meubles de Louis-Alexandre Bellangé à l’Exposition des Produits de l’Industrie en 1834 et 1839.
Le duc décède à l’age de 32 ans dans un accident de calèche.
Des œuvres de Louis-Alexandre Bellangé sont conservées au Musée du Louvre, au musée des Arts Décoratifs, au Château de Versailles, dans des Collections privées et dans la Collection royale de Belgique.
Console :
Haut. 99 cm. 3 ft 3 in.
Larg. 127 cm. 4 ft 2 in.
Prof. 56 cm. 1 ft 10 in.
Miroir :
Haut. 166 cm. 5 ft 3 in.
Larg. 121 cm. 3 ft 11 ½ in.
source Aveline

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire