lundi 9 juillet 2012

Bureau Attribué à Boulle

Bureau attribué à André-Charles Boulle,  proposé "dans son jus", se propulsait en 2010 à 500 000 €, sur une estimation haute de 200 000 €. Le prix de sa qualité d’exécution et de son histoire. Non content d’afficher la ligne novatrice, la marqueterie en contrepartie et les bronzes à l’antique employés par l’ébéniste du roi vers 1710, notre meuble, avant d’échauffer les enchères à Versailles, a de plus connu un destin illustre auprès des sultans de l’Empire ottoman.

 L’histoire commence entre 1720 et 1721, lorsque Ahmed III envoie Mehmed Efendi en ambassade en France. Un voyage qui devait faire sensation de chaque côté de la Méditerranée. Le haut dignitaire parcourt notre pays jusqu’à Paris, où il séjourne plus de quatre mois. L’occasion pour lui de découvrir le visage de la France sous la Régence et de faire le compte rendu de ses observations, dont une bonne partie porte sur les beaux-arts et le mobilier. Reçu par Louis XV, l’ambassadeur se voit offrir pour le sultan des présents à la hauteur de son intérêt, parmi lesquels un bureau orné de bronze doré et garni de velours... Selon toute vraisemblance, notre meuble. Conservé dans la descendance du sultan, le bureau sera même orné de rubis – aujourd’hui disparus. Selon la tradition familiale, sur ce même bureau travaillait encore le sultan Abdülhamid II, au palais de Beylerbeyi, après sa destitution au début du XXe siècle. C’est à la faveur de l’exil de la famille qu’il a finalement regagné sa terre natale.

Versailles, dimanche 19 décembre 2010.
Versailles Enchères SVV. M. Quéré-Blaise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire