lundi 25 juin 2012

COMMODE DE MARINE Attribue à Auburtin Gaudron (vers 1670-1713).




COMMODE DE MARINE en marqueterie de laiton, étain, corne teintee, ecaille de tortue, ivoire et nacre incrustes dans un fond d'ébène. Elle ouvre à quatre tiroirs en simulant six, sépares par des traverses. Les tiroirs sont décores d'une marqueterie de croisillons et fleurettes, flanquée d'une coquille en nacre et de deux dauphins dans un encadrement de bronze dore. Le plateau, cerne d'une lingotiere, en marqueterie de croisillons et fleurettes figure en son centre un large cartouche polylobe, surmonte d'un blàson couronne, représentant le Triomphe de Neptune et Amphitrite sur un char tire par deux chevaux et précède par une Victoire, au milieu de tritons, naiades, dauphins, putti et navires. Les angles sont, à l'avant, ornes de deux personnages chevauchant des dauphins crachant de l'eau dans une vasque de forme coquille, sur un fond d'écaille et à l'arrière un dauphin flanque de volutes d'acanthe. Les montants à pans coupes arrondis sont ornes de chutes en bronze dore à masques féminins coiffes de plumes, au dessus d'un paysage maritime dans un cartouche, sur fond de marqueterie de croisillons, au-dessus de deux dauphins à affrontes sur fond d'écaille brune. Les cotes sont ornes d'une marqueterie de croisillons centrée d'un tableau représentant des putti jouant avec un cheval marin dans un cartouche ovale, le tout dans un encadrement en bronze dore. Elle repose sur des pieds antérieurs garnis de sabots à double volute autour d'un cartouche central orne d'une fleur de tournesol, les pieds postérieurs de forme toupie.
 Riche ornementation de bronzes ciselés et dores tels qu'entrees de serrure, poignées de préhension mobiles figurant des licornes marines, cadres à décor de feuilles d'acanthe sur fond amati, chutes d'angles à masques féminins, sabots à double volutes Attribue à Auburtin Gaudron (actif vers 1670-1713). Époque Louis XIV. H 82, L 130, P 63,5 cm (Restaurations)

Provenance:Comte de Brancourt, au chateau de Chateaurenard par tradition. Auburtin Gaudron établi rue Saint Honore, travaille pour le Garde-Meuble royal jusqu'en 1713 et pour les Menus-Plaisirs. Il fournit le Roi, le Dauphin, la Dauphine, Mme de Maintenon, le duc d'Anjou, le duc de Chartres, le prince de Conde. Ses meubles sont incrustes de bois précieux, de cuivre, d'étain, d'ivoire, d'ébène. En l'absence d'estampille, il est difficile de distinguer sa production de celle de l'atelier Boulle.


Source : Europ Auction







décores marins
source : info@europauction.fr
Estimation : 180 000 - 220 000 £

1 commentaire: