dimanche 10 juin 2012

Domenico Cucci, ébéniste du roi



Un très grand cabinet d'une paire. Domenico Cucci, 1677-1682.
 Alnwick Castle, collection du duc de Northumberland.
© Collection of the Duke of Northumberland, Alnwick Castle.



Domenico Cucci, ébéniste du roi


Originaire de la région de Rome ou il est né vers 1635 , il travaillera aux Gobelins jusqu'à sa mort survenue en 1704 ou 1705.
D'abord ébéniste, puis fondeur, il réalisait de superbes bronzes d'ornementation.
Novateur, Cucci n'hésitait pas à pratiquer plusieurs techniques (sculpture du bois, incrustation de pierres, marqueterie) sur un même meuble.

La plupart de ses chefs d'œuvre ont été détruits, à l'exception des moulures de bronze qu'il réalisa pour la galerie des Glaces de Versailles, d’une paire de cabinets fabriqués aux Gobelins et maintenant conservés en Angleterre et peut-être d'une autre paire de cabinets encore en possession des ducs d'Aumont à la fin du XVIIIe siècle (non localisés).

Un grand cabinet baroque daté vers 1665-1675, vendu par Christie's en décembre 2009, lui a été attribué avec l'atelier de la Manufacture des Gobelins .

Entre 1664 et 1667, il livre les cabinets d'Apollon et de Diane, ornée de gouaches de Werner dont Louis XIV sous les traits d'Apollon et Marie Thérèse sous les traits de Diane. (Gouaches conservées à Versailles).

Viennent ensuite les cabinets du « temple de la gloire » et du « temple de la Vertu » pour la galerie d'apollon au Louvre., également appelés cabinets de la paix et de la guerre, réalisés en collaboration avec Pierre Gole.
Ils présentaient en leurs centres les bustes de Louis XIV et Marie Thérèse conservés dans la collection des Bronzes de la couronne (Buste de Louis XIV disparu au XIXe siècle, buste de Marie-Thérèse à Versailles).

En 1667 et 1673, il réalise deux grands cabinets d'ébène marqueté d'étain à 4 grandes colonnes torses à fond lapis (visibles sur une tapisserie de l'histoire du roi).
Ils furent envoyés à Versailles avec 4 autres cabinets et 4 tables.

En 1678, il livre un cabinet d'orgues porté par des sphinx dorés pour l'antichambre du roi à Versailles.

En 1683, il livre deux grands cabinets de pierres dures (pietra dura) à Versailles aujourd'hui chez le duc de Northumberland à Alnwick.
puis viennent deux cabinets de marqueterie et bronze doré pour l'orgue et le clavecin dans la grand chambre du roi (œuvres inachevés).

Enfin, commencent les travaux du lambris de lapis et d'écaille de tortue pour la petite galerie du roi jusqu'en 1688, avant l'abandon définitif du projet.

Les commandes royales livrées par Cucci furent dispersées au milieu du 18e siècle lors des ventes du garde-meuble ordonnées par Louis XV.
Ces chefs d’œuvres du mobilier baroque furent alors pour la plupart dépecés pour récupérer les matières les plus précieuses comme les plaques en marqueterie de marbre.
Nombres d'entre-elles, désormais anonymes, furent réutilisées sur des meubles produits pendant le règne de Louis XVI.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire