lundi 25 juin 2012

Boulle à l'atelier du Louvre

 André-Charles Boulle fut élevé dans la pratique de son métier par son père, Jean Boulle, marchand ébéniste, mort en 1680 aux galeries du Louvre; mais il reçut une éducation artistique supérieure à celle des menuisiers, car il savait dessiner, modeler, ciseler et graver.
 Ces divers talents lui méritèrent d'être admis dans l'Académie de Saint-Luc. Le roi lui accorda, en 1672, le brevet d'un logement dans la galerie du Louvre (qui se trouvait vacant par suite de la mort de son collègue Jean Macé)

 De 1666 à 1676, il eu son propre atelier où travailleront jusqu'à 40 personnes.
À partir de 1672, le roi Louis XIV, sur les conseils de Colbert, qui le considère comme « le plus habile ébéniste de Paris », lui offre un logement au Louvre.
 Il y vivra jusqu'à sa mort à l'âge de 89 ans.
Il s'est vu attribuer la place de Jean Macé, autre grande figure de l’ébénisterie.

Être admis au Louvre est un signe de la faveur royale, mais c’est aussi un privilège de liberté par rapport aux Corporations (ou guildes  communautés structurées pratiquant le numerus clausus et définissant les règlements d’une profession sous l’Ancien Régime).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire