mercredi 4 avril 2012

le vernis

 

Dominique VERVAET  verni au tampon  un panneau au 12 Place du Guignier à Paris



Le vernis au tampon est un procédé traditionnel, long et délicat à exécuter, mais qui donne une transparence un peu chaude qui révèle la luminosité des bois. La gomme-laque utilisée pour ce vernis est une résine naturelle plus ou moins colorée que l'on étale par couches infimes à l'aide d'un tampon de tissu

 

 

 

Le vernis utilisé en restauration de mobilier est le vernis gomme laque provenant de la sécrétion d'un insecte femelle appelé la cochenille (poux collant) et le copal (principalement pour les tournages) provenant d'une résine naturelle. La préparation s'effectue par dissolution de la gomme laque dans de l'alcool à 95°. entre 150 et 200 grammes dans un litre d'alcool suivant la destination finale. Ce vernis existe sur les sièges depuis la fin du XVIII ème siècle. La préparation est la même pour le vernis au tampon. Le ponçage doit être encore plus poussé que pour la finition cirée. L'idéal est de finir au papier 500 après avoir passé toutes les graduations en mouillant entre chaque afin de faire relever le grain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire