vendredi 23 mars 2012

coffres et piètement Boulle


coffre et support de A-C Boulle des collections de la Lewis Walpole Library / UK


Prenez le temps d’admirer ces coffres ! L’occasion n’est pas si fréquente de voir

Un coffre est un meuble à dessus ouvrant. D’une hauteur généralement basse, il est parfois monté sur sous-bassement. Rares sont ceux élevés sur un porte-coffre, support constitué de quatre pieds. Parmi l’ensemble des coffres anciens d’origine européenne aujourd’hui conservés, nous pouvons les estimer à moins de 2 % de l’ensemble.



Ce coffre possède une structure très rare. D’une élégante hauteur, c’est au célèbre ébéniste du roi Soleil, André-Charles Boulle (1642-1732) que l’on doit le modèle. Boulle créa d’après les historiens, au moins trois types de coffre sur piétement  comme celui-ci.

Une contre-partie d’étain

Les plus riches de tous les coffres sont ceux plaqués d’un décor de marqueterie. La marqueterie dite Boulle, celle mise à la mode par l’ébéniste éponyme, est faite de matériaux quasi introuvables de nos jours comme l’écaille de tortue.



Le décor de notre coffre et de son piétement est dit en contre-partie. La contre-partie possède un fond en métal, dans notre cas l’étain, et un décor réalisé à partir d’écaille coloré. Ici, la feuille d’écaille est teintée en rouge. Son motif s’inspire de la Nature, et représente des feuillages stylisés.

Une interprétation néoclassique

Notre meuble d’exception n’a pas été réalisé sous le règne de Louis XIV. L’étude de sa riche ornementation de bronzes ciselés et dorés nous permet déjà lui donner une date plus tardive. Les bronzes présents aux angles du coffre peuvent être attribués à René Dubois (1737-1799) ou Philippe-Claude Montigny (1734-1800) ébénistes qui étaient spécialisés dans la restauration de meubles en marqueterie Boulle sous Louis XVI.

La figure féminine entourée de draperie au centre du tiroir de la table supportant le coffre, les motifs feuillagés de forme rectangulaire en haut de ses pieds confirment cette ancienneté.

Le coffre qui sera vendu est en fait une interprétation néoclassique d’un modèle de coffre créé par Boulle. Il ne s’agit pas d’une copie tardive mais d’une création originale.

Une série de 3 ?

Il n’existe actuellement dans le monde que deux autres coffres de ce type. La paire de coffres et leurs piétements est actuellement conservée à la Wallace Collection de Londres, l’une des plus importantes collections de meubles français du XVIIIème siècle.



Pour les mettre en comparaison, le bureau londonien du cabinet d’expertise Authenticité a pu étudier sur pièce ces deux références. Cette étude permet de mettre en relation nos trois coffres de manière indiscutable. Leurs intérieurs sont identiques. On y trouve des pastilles en bronze dorés, invisibles par les visiteurs du musée.
Après analyse, il est vraisemblable que notre coffre et son piètement on été réalisés en Angleterre au cours du XIXème. siècle lors de la restauration des premiers.
Il est aujourd’hui le seul exemplaire répertorié. Notre coffre fut très certainement l’objet d’une commande particulière d’un Lord anglais, amoureux de l’art français.


estimé 30 à 50 000 Euros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire