samedi 4 février 2012

dessin de Jean Bérain (Saint-Mihiel 1640 - Paris 1711



costume de danseur


Planche de la suite "Diverses inventions nouvelles pour les armoiries"






2865

2865

Jean I BERAIN
Saint Michel 1640 - Paris 1711


# 2865 - Pièces pour l'armurerie
2 planches de la suite "Diverses pièces très utile pour les arquebuzières
Nouvellement Inventés et gravés par Jean Berain le jeune
et ce vendant chez l'auteur à Paris... 1659" [sic].
Burins.
122 x 167 et 122 x 171 mm hors tout.











Planches gravées de Bérain représentant un modèle d'architecture
employé comme décor sur certains des meubles "Boulle".

 






















Ornemaniste français, il travailla au service de Louis XIV comme "dessinateur de la chambre et du cabinet" du Roi. S'inspirant des grotesques antiques remis à la mode par Raphaël, Berain donne son nom à un décor fait de légères architectures montées sur des colonnettes soutenant des voûtes de feuillages aériennes, peuplées d'oiseaux, de bouquets, de trophées et de guirlandes.

Au premier plan évolue un monde fabuleux et raffiné de petits singes, de personnages de la commedia dell'arte, gracieux et colorés. Ce fameux décor "à la Berain" se retrouve sur les faïences (en particulier, celles de Moustiers), les tapisseries, les boiseries, les bronzes des meubles. La collaboration de Jean Ier Berain avec Béhagle à la manufacture de Beauvais annonce dès 1690 le style léger et fantaisiste du XVIIIème siècle.


 . A partir de 1670, il a été employée par la Couronne française en tant que graveur et a été nommé en 1674 Architecte Dessinateur de la Chambre et du Cabinet du Roi, chargé de fournir des modèles pour les fêtes royales et les célébrations. En 1690, il est devenu le designer en chef avec des appartements du Louvre aux côtés de ceux de son parent André-Charles Boulle. Ses créations de meubles, boiseries et cheminées des pièces ont été gravées et publiées et ont été caractérisés par des grotesques dans un style fantaisiste avec des auvents soutenus dans les airs par fantastiques figures terme et les dieux classiques, avec les Chinois et les singes dans attendence. Son influence sur le mobilier de style Louis XIV ne peut pas être sous-estimée.

Une collection de ses dessins gravés ont été publiés en 1711 à Paris, Oeuvre de Jean Bérain, recueillies par les Soins du sieur Thuret .


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire