mercredi 23 novembre 2011

armoire andré charles boulle
Armoire en marqueterie boulle (André Charles Boulle)
L'excellence de son travail, lui permettra de se faire remarquer par Colbert (le surintendant des bâtiments,  arts et manufacture de Louis XIV) qui lui propose de venir s'installer en 1672 dans la galerie du Louvre, qui était à l'époque une suite d'ateliers de prestige (instituée par Henri IV) et ou les habiles artistes étaient logés aux frais de la couronne. Andrée Charles Boulle prendra la succession des appartements d'un ébéniste de renom qui été Jean Macé.
meuble andré charles boulle
Il reçoit le titre de premier ébéniste du roi, ce qui lui permet de déroger à la règle très stricte de sa corporation, qui à l'époque interdisait le cumule de plusieurs disciplines différentes, tel que la sculpture, la dorure, la ciselure,la marqueterie.
Il n'est pas comme on pourrait le croire, l'inventeur de la marquerie d'écaille et de laiton (communémant  marqueterie boulle); Celle-ci fut crée probablement par des artisans hollandais au deuxième quart du XVIIème, mais il a sûrement été celui qui a utilisé cette forme de marqueterie avec le plus de virtuosité et de somptuosité.Cette technique de marqueterie permet de réaliser des meuble par paire  avec un décor identique, pour cela le placage d'écaille et de laiton sont superposés avant d'être découpés à la scie en même temps afin d'avoir la concordance des motifs et suivant des motifs empreintés à l'ornemaniste de renom Jean Berain (dessinateur de la chambre et du cabinet du roi). Par ce procédé ont peu avoir deux partie.
La première partie: le fond est en écaille et les ornements sont en laiton
La contrepartie: le fond est en laiton et les ornements sont en écaille.


bronze doré andré charles boulle
Détail d'un bronze en bronze doré (André Charles Boulle)


André Charles Boulle enrichira ses créations par des matériaux divers comme l'étain, l'ivoire, la corne, l'ébène, les pierres précieuses... Il introduira dans l'ameublement l'art du bronze doré, qu'il sculptait, fondait, ciselait et dorait lui même. Il exécutera toute sorte de meubles (on lui doit la création de la commode et du bureau plat) mais il travaillera aussi pour la décoration d'intérieur avec la création d'horloge, de régulateur de parquet,de chandelier, d'applique et autres luminaires décoratifs en bronze doré, parfois réalisés en cristal de roche. Ces meubles ne sont pas estampillés car à cette époque, l'estampille n'était pas obligatoire.



meuble andré charles boulle
Détail d'un coffre d' André Charles Boulle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire